Laurent KORCIA - violon

« Son jeu est d’une liberté, d’une présence, d’une imagination que l’on ne connaît qu’à de rares violonistes d’aujourd’hui … et du passé. Korcia a tout : le grand style, la technique, la présence, les idées, le charme. »

(Le Monde).

« Ses disques consacrés à Ysaÿe et à Bartok nous l’ont bien fait comprendre : Laurent Korcia est un violoniste hors du commun. L’un de ceux dont le feu sacré et l’instinct vous saisissent dès les premières mesures. Tels ces virtuoses du début du siècle, les Elman, Heifetz, Ysaÿe ou Kubelik dont le style, la sonorité, et le vibrato étaient une véritable signature, Korcia est de ceux que l’on identifie à coup sûr. En cela, il se démarque de tous ses contemporains. »

(Diapason)

 

Parrainé dès son plus jeune âge par Pierre Barbizet et formé au conservatoire national supérieur de musique de Paris par Michèle Auclair, elle-même disciple de Jacques Thibaud et George Enesco, Laurent Korcia est l’un des violonistes les plus reconnus de sa génération.

 

Soliste de l’année aux Victoires de la Musique, Chevalier des Arts et Lettres, il reçoit le prix Georges Enesco de la SACEM ainsi que le Grand Prix de l'Académie du disque Charles Cros.

 

Laurent Korcia est invité à jouer en soliste sous la direction des plus grand chefs - Yuri Ahronovitch, Semyon Bychkov, Jean-Claude Casadesus, Stéphane Denève, Charles Dutoit, Daniele Gatti, Valéry Gergiev, Emmanuel Krivine, Louis Langrée, Kurt Masur, John Nelson, Kazushi Ono, Sakari Oramo, Michel Plasson, Manuel Rosenthal, Yutaka Sado, Tugan Sokhiev, Vladimir Spivakov, Yan-Pascal Tortelier, Heinz Wallberg, Walter Weller…

 

Il est l’un des rares violonistes à donner des récitals de violon seul aux programmes allant de Bach aux

compositeurs d’aujourd’hui, ainsi que l’intégrale des Sonates d’Ysaÿe auxquelles il consacre son premier

disque. Il est invité dans de nombreux festivals : Verbier, Hong Kong, Roma Europa, Saint-Petersbourg, Perth, Wellington…

 

Depuis son enregistrement des Sonates d’Ysaye jusqu’à BartoKorcia (Concerto n°2 avec le CBSO et Sakari Oramo, sonate pour violon seul, Contrastes, sonate n°1), reconnus comme des enregistrements de référence, Laurent Korcia propose par ailleurs des disques qui rencontrent un large public (Danses, Doubles Jeux avec Michel Portal, Jean-Efflam Bavouzet, Tatjana Vassilieva, Michael Wendeberg… ainsi que le Stabat Mater de Bruno Coulais avec Guillaume Depardieu). Il enregistre également les concertos de Korngold, Tchaikovsky, Paganini (Gramophone editor’s choice, BBC magazine concerto choice, Diapason d’or du mois) et son prochain album à paraître en 2017 est consacré à Brahms (Opus 77/78) avec Zoltan Kocsis au piano et à la direction de l’Orchestre National Hongrois.

 

LAURENT KORCIA joue actuellement sur le Zahn, Stradivarius de 1719 qui lui est prêté par le groupe LVMH - Louis Vuitton-Moët-Hennessy.

Inscription à la newsletter