Dimanche 14 mai 17h

Avec les soutiens de la Ville de Saint Christophe sur Avre, d’ODIA Normandie et de Musique Nouvelle en Liberté

LE LIVRE D’ALIÉNOR - MUSIQUE MÉDIÉVALE

ENSEMBLE VOCAL DE CAELIS

 
Au programme :

GRADUEL D’ALIENOR DE BRETAGNE (13e et 14e siècles) : pièces polyphoniques et monodiques

Conduit  Reine de duçur

Motet : Ianuam/Iacintus/Iacet granum

Versus : Arce siderea

Kyrie sempiterne vita

Séquence : verbum bonum

Lan can li jorn, Jaufré Rudel

Quan lo rius, Jaufré Rudel

Séquence : Res est admirabilis

Séquence : virga iesse humi David

Versus Lilium floruit 

Gloria

Alleluia Ave paradisi vernans

Agnus tropé

Versus Stirps jesse/Benedicamus Domino   

Res glorios Guirault de Bornelh

Motet Reine de pité

 

Philippe HERSANT  (né en 1948)

Chanson de Guillaume d'Aquitaine (2015) 

 

Depuis 2006, De Caelis est aidé par le Ministère de la Culture et de la Communication/DRAC Normandie au titre de l’aide aux ensembles conventionnés. Il est soutenu par la Région Normandie, le Département de l’Orne, l’Institut français, l’ADAMI, la SPEDIDAM et Musique Nouvelle en Liberté. Depuis 2014, l’ensemble est soutenu par la Fondation Mécénat Musical Société Générale, mécène principal. L’ensemble De Caelis est le lauréat de l’édition 2016 du prix Liliane Bettencourt pour le chant choral.

 

Philippe HERSANT - compositeur

Né en 1948 à Rome, Philippe Hersant a accompli toutes ses études musicales au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, notamment dans la classe de composition d’André Jolivet, avant d’être boursier de la Casa Velasquez de 1970 à 1972 puis de la Villa Médicis de 1978 à

1980. À la tête d’un catalogue riche d’environ quatre-vingts pièces (sans compter ses partitions pour le cinéma ou la scène théâtrale), Philippe Hersant est largement reconnu par le monde musical actuel. Il a reçu des commandes émanant d’illustres institutions : le Ministère de la Culture (Missa

brevis en 1986), Radio France (Le Château des Carpathes, en1992, le Concerto pour violon, en 2003 ; sans oublier qu’il fut la tête d’affiche de son festival, Présences, en 2004), l’Opéra de Leipzig (Le Moine noir, en 2006), l’Orchestre national de Lyon (Paysage avec ruines en 1999), l’Orchestre national de Montpellier (Concerto pour violoncelle n°2, en1997) ou Musique nouvelle en liberté (Cinq pièces pour orchestre, en 1997). En outre, le monde musical lui a décerné de nombreuses distinctions : Grand Prix musical de la Ville de Paris (1990), Prix des compositeurs de la SACEM (1991), Grand prix SACEM de la musique symphonique (1998), Grand prix de la Fondation Del Duca (2001) et Victoire de la Musique Classique (2005 et 2010).

  

Inscription à la newsletter